Jacob van SCHUPPEN (Fontainebleau 1670 - Vienne 1751)

Lot 26
3 000 - 5 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Jacob van SCHUPPEN (Fontainebleau 1670 - Vienne 1751)

Portrait de Charles Emmanuel III de Savoie
Toile.
Signé, et inscrit en bas à droite Pinxit/J. Van. Schuppen./S. Cer. C. M. C.s VI./Pictor
85 x 58 cm
Charles Emmanuel III de Savoie (1701 - 1773), a été roi de Sardaigne, duc de Savoie et Prince de Piémont entre 1730 et 1773. Il succéda à son père, Victor Amédée II, qui abdiqua. Sa mère était Anne Marie d'Orléans, nièce de Louis XIV et demi - soeur du futur Régent. Il épousa en troisièmes noces en 1737, Elisabeth de Lorraine dont le frère François était l'époux de l'héritière du Saint Empire, Marie - Thérèse.
Lors de la guerre de succession de Pologne, en 1733, Charles Emmanuel s'allia à la France et à l'Espagne contre les Habsbourg. Il réussit à reprendre le Milanais et Pavie. Il obtint à la paix de Vienne de 1738 les territoires de Tortone et Novare notamment. A l'accession au trône de l'empire de Marie - Thérèse, il changea d'alliance avec la promesse d'obtention de territoires supplémentaires et rompit avec la France et l'Espagne qui occupèrent alors son pays. Charles Emmanuel réussit néanmoins à prendre Modène et en 1747, il obtint une victoire sur les Français à la bataille d'Assietta.
Considéré comme un despote éclairé dans sa deuxième partie de vie, il changea de politique, refusant de prendre part à la guerre de Sept ans (1756 - 1763). Il se consacra alors à son royaume et ses sujets, fonctionnarisant l'armée et l'enseignement, développant les finances et la justice. Charles Emmanuel III entra en conflit avec le pape dont il avait fait saisir les revenus sur ses terres. Il instaura une loi en 1771, permettant aux paysans de racheter les droits féodaux de leurs seigneurs. En raison d'une grande opposition, c'est son fils Victor - Amédée III, qui réussit à la faire appliquer en 1778. Il s'intéressa également à l'Art et fit venir à la cour de Turin en 1750, le peintre napolitain Sebastiano Conca.
Fils d'un peintre - graveur flamand Pieter van Schuppen installé à Paris, Jacob von Schuppen choisit de se consacrer pleinement à la peinture. Il fut l'élève de Largillierre et comme son maître, s'adonna presque exclusivement à l'Art du portrait. Reçu à l'Académie en 1704, il fut nommé peintre de la cour de Lorraine par le duc Léopold en 1707. Schuppen vécut à Lunéville jusqu'en 1719, Les ennuis financiers du duc le contraignirent à s'établir à la cour de Vienne où il fut notamment introduit par le prince Eugène de Savoie. Devenu peintre de l'empereur Charles VI en 1723, il fut nommé en 1726 et jusqu'à sa mort, directeur de l'Académie des Beaux - Arts de Vienne qu'il contribua fortement à réorganiser.
Van Schuppen fut amené à peindre le portrait de Charles Emmanuel sans doute par le jeu des relations familiales. Charles Emmanuel, marié à Elisabeth de Lorraine, était en effet le gendre du duc de Lorraine et le beau - frère de l'impératrice Marie - Thérèse, dont l'artiste était un des peintres officiels.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue