Belle carabine à silex, deux canons tournants…

Lot 505
15 000 - 18 000 €

Belle carabine à silex, deux canons tournants…

Belle carabine à silex, deux canons tournants par Le Page:
Canons à deux registres, octogonaux puis ronds, brunis, ornés d'un filet d'or aux tonnerres et aux bouches et d'un motif doré autour des points de mire; ils sont signés, sur les pans latéraux, entre deux branchages: "LE PAGE" et "À PARIS"; calibre 15 mm. Queue de culasse gravée de fleurs, numérotée: "N 1". Une seule platine ciselée d'un trophée de chasse, de fleurs et de rinceaux, signée: "LES LE PAGE À PARIS"; chien à col de cygne gravé en suite; les deux demies-platines portant chacune un bassinet et une batterie sont gravées de feuillages. Contre-platine en acier, découpée et joliment gravée de rinceaux et de fleurs; pontet en acier gravé d'un trophée, articulé pour servir de verrouillage aux canons; plaque de couche gravée en suite. Crosse en noyer ronceux, poignée quadrillée; fût séparé, uni, muni de deux porte-baguettes. Baguette en bois à embout d'os terminé par une pastille en fer. Longueur 101 cm.
Les canons et le fût semblent avoir été remis au goût du jour sous le Consulat ou le Premier-Empire.
Époques Louis XVI, vers 1779/1783 et Consulat, Premier-Empire. Très bon état.
LES LE PAGE, il s'agit probablement de Pierre LE PAGE, arquebusier à Paris, de 1743 à 1779 et de Jean LE PAGE (1746/1834), son neveu, qui lui succède en 1779. Il apprend le métier d'arquebusier, finit son apprentissage, en 1768; il deviendra maître, en 1780; il s'associa à son oncle probablement, avant de lui succéder; il fut arquebusier du Roi Louis XVI, du Premier Consul puis de l'Empereur et également de Louis-Philippe d'Orléans, futur Roi Louis-Philippe. C'est l'un des plus célèbres arquebusiers français.
Un fusil de chasse pour enfant fait partie de la collection d'armes de la porte de Hal à Bruxelles et porte la signature: "Les Le Page à Paris", il fut fabriqué pour le Duc d'Orléans, sans doute Louis-Philippe Joseph qui naquit en 1747 et devint plus tard célèbre sous le nom de "Philippe Égalité". Ce fusil date d'environ 1760. Les restaurations et les modifications apportées pour moderniser ou remettre en état une arme de prix étaient très courantes à cette époque et la plupart du temps exécutées chez l'arquebusier d'origine.
D'après l'expert Robert-Jean CHARLES, cette carabine a figuré à l'Exposition universelle de 1900, dans le Musée rétrospectif de la classe 51, Armes de chasse, page 15, collection de M. le général Comte de LIGNIÈRES, sous la dénomination: "Fusil à silex à deux coups, canons tournants de LE PAGE".
PROVENANCE: vente au Palais Galliera; étude Philippe et Jean-Paul COUTURIER et NICOLAY, le 3 juin 1976, n° 20; la plupart des pièces provenant de l'ancienne maison LE PAGE
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue