REMBRANDT HARMENSZOON VAN RIJN (1606-1669)

Lot 1
9 000 - 10 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 10 112 €

REMBRANDT HARMENSZOON VAN RIJN (1606-1669)

Portrait de la mère de Rembrandt assise, au ruban oriental, à mi-corps
Estampe signée et datée dans sa partie inférieure droite, par le monogramme de l'artiste accompagné de la date “RHL 1631”. Eau-forte et burin sur papier vergé. Il s'agit d'un cinquième état sur six.
Dimensions 145 mm x 130 mm (cuvette) - 151 mm x 135 mm (toutes marges)
Bon état de conservation, belle fraicheur de l'ensemble de l'oeuvre, bon encrage et présence de quelques rousseurs. Légère lacune dans le coin supérieur gauche qui n'altère pas la qualité générale de l'oeuvre.
Au verso, présence d'une annotation au crayon dans le coin supérieur gauche non identifiée, deux annotations à l'encre metallogalique non identifées également.
Bibliographie
Bartsch 348; White & Bon 1969, 348; New Hollstein 86
Rembrandt aime la technique de l'eau-forte qui lui permet de s'exprimer avec une grande liberté. Il s'amuse, il témoigne et il révèle avec facétie les expressions de ses modèles. En 1631, il réalise toute une série d'estampes en prenant notamment pour modèle sa mère. L'oeuvre présentée est à mettre en relation avec un autre portrait de cette dernière La mère de Rembrandt assise près d'une table (1631). Le modèle est vu à mi-corps de trois-quart, les mains croisées reposant sur sa jupe.
Plus réaliste, ce portrait met en scène une femme d'un certain âge dans l'intimité de son intérieur. A l'opposé, la femme représentée ici est mise en scène avec un raffinement subtil dans le jeu du ruban qui entoure sa tête. Elle y est plus hiératique, puisque représentée de profil, ce qui créé une certaine distance avec le spectateur.
Six état existent de cette oeuvre. Dès le quatrième état, l'artiste ajoute quelques lignes diagonales courtes devant le cou et intervient sur le contour du cou qu'il redessine, probablement au burin.
La main et la pupille droites ont elles aussi été renforcées au burin. En revanche, on note la présence d'un effet d'usure au niveau de la fourrure au cinquième état, que l'on ne retrouve pas à l'état précédent.
Ce qui le distingue cette oeuvre du dernier état, en revanche, c'est le contour du visage qui n'est pas redessiné au burin. Dans le sixième état, le contour du visage est sensiblement renforcé ainsi que l'ombre portée derrière le personnage
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue