BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (Jacques Henri).

Lot 49
1 000 - 2 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 9 941 €

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (Jacques Henri).

Paul et Virginie. À Paris, De l'Imprimerie de P. Didot l'Aîné, 1806. Grand in-folio, veau noir, triple filet doré encadrant les plats, fleuron géométrique aux angles, motif central encadrant le monogramme «A.M. erulbuod,seérod sehcnart,snossiac ed énro sfren à sod,«demaroquin bordeaux entièrement ornée d'un motif doré répété (reliure mi-XIXe s.).
PREMIER TIRAGE.
Un portrait de l'auteur par LAFITTE en frontispice et six planches gravées par GIRARD, PRUD'HON, MOREAU, GIRODET, ISABEY & LAFITTE.
UN DES QUELQUES EXEMPLAIRES DE FORMAT IN-FOLIO comprenant deux suites des six planches, dont une mise en couleurs (imprimée par DIEN) et une avant la lettre (sauf pour une figure), celle-ci réunie in fine, et ENRICHI: • d'un portrait de l'auteur d'après GIRODET (daté de 1818); • de deux photographies de la planche de la mort de Virginie; • d'UN TEXTE AUTOGRAPHE DE BERNARDIN DE SAINT-PIERRE intitulé «Le Café de Surate* «°4-feuillets in 2)reliés sur onglets en tête d'ouvrage, avec en tête l'attestation de M. Aimémartin) [* titre d'une nouvelle que l'auteur publia en 1790]; • d'UN TEXTE AUTOGRAPHE DE BERNARDIN DE SAINT-PIERRE intitulé «Premier essai du voyage en Silésie* °4 -feuillets in 2) «reliés sur onglets en tête d'ouvrage, avec en tête l'attestation de M. Aimémartin) [* titre d'un ouvrage que l'auteur publia en 1807]; • d'UN FRAGMENT AUTOGRAPHE du préambule de Paul et Virginie offert par BERNARDIN DE SAINTPIERRE °8-à M. de Cherrier (1 p. involante, écrite r°/v°, avec en pied l'attestation de.MAimémartin); • d'UNE L. A. S. de BERNARDIN DE SAINT-PIERRE (à?) du 10 septembre 1770 évoquant son départ éventuel à bord du vaisseau l'Indien (1 p. petit in-8° volante); • & d'UN B. A. S. du même à Monsieur Blanvillain, du 30 août 1806 (1 p. petit in-12 volante).
Des bibliothèques de Jacques Henri BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, de Madame BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, de Louis AIMÉMARTIN (avec monogramme «A. M. («et d'Alphonse de LAMARTINE, avec trois attestations manuscrites signées en page de garde, la première de Madame Louis Aimémartin (décembre 1841), la deuxième de Monsieur Louis Aimémartin (même date) et la troisième d'Alphonse de LAMARTINE (juin 1843) dans laquelle ce dernier écrit:»Ce livre est selon moi le plus admirable fragment du génie poétique et pathétique des siècles modernes. Il a été dès mon enfance levangil [sic] de mon imagination.«
L'ouvrage a ensuite appartenu à M. Charles Oulmont, qui en a donné la description dans le Bulletin du bibliophile, année 1906, pp. 139-143 (Vicaire).
Quelques rousseurs, mais
EXEMPLAIRE UNIQUE DE L'AUTEUR, SUR GRAND PAPIER, ENRICHI DE MANUSCRITS ET QUI A ENSUITE APPARTENU A LAMARTINE.
Vicaire, VII, 35-37; Carteret, IV, 529530 («Superbe ouvrage illustré [...]»).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue